Biographie de Tomatito

Si vous connaissez la guitare flamenca ou la guitare gitane, le nom « Tomatito » ne vous est sûrement pas étranger.

Ce surnom, c’est celui de José Fernandez Torres. Avec une carrière artistique qui couvre cinq décennies, Tomatito est devenu un guitariste très apprécié du public et des spécialistes. Cette renomée est méritée, d’autant plus que Tomatito a eu une grande influence sur le genre musical de la guitare flamenca.

José Fernández Torres (Tomatito)

Table des matières :

Comme tout grand artiste, le parcours de Tomatito s’étend sur une longue période.

José Fernández Torres est né à Almería le 28 août 1958 dans la Communauté autonome d’Andalousie, au sud de l’Espagne. Né dans le berceau de la musique flamenco, son destin a sûrement été guidé et influencé par la grande richesse culturelle de la région.

Il est indéniable que le fait d’être né dans une région aussi riche sur le plan culturel a été l’une des principales influences sur Tomatito. Mais sa principale influence vient avant tout de sa famille.

Fils d’un autre guitariste flamenco célèbre, El Tomate – et ayant Miguel Tomate comme grand-père – le jeune José Fernández a été exposé tout au long de son enfance et de sa jeunesse à la métrique, à l’harmonie et à la mélodie de la musique flamenca.

D’une certaine manière, on peut dire qu’être guitariste flamenco coule dans ses veines ; c’est dans ses gènes.

Aujourd’hui, ce talent se retrouve aussi chez le fils de Tomatito, José del Tomate, qui a récemment accompagné son père dans ses tournées internationales.

1) Les Débuts de Carrière de Tomatito

La carrière de Tomatito a débuté en 1970. Elle coïncide au moment où le jeune Fernandez, à l’âge de 12 ans, s’installe avec sa famille dans la ville de Malaga. Située le long de la Costa del Sol, Malaga est un lieu qui a conservé l’hégémonie culturelle de sa ville natale, Almeria, tout en l’exposant à un environnement plus diversifié et plus dynamique.

Le déménagement à Malaga a permis au jeune Tomatito de continuer à cultiver son goût pour la musique flamenco. Il a pu développer son talent grâce à l’appréciation des locaux, des touristes et – surtout – d’autres guitaristes et chanteurs flamencos qui ont pu encadrer Tomatito dans ses premières années artistiques.

Cette liste comprend des artistes tels que José Menese, Pansequito, Enrique Morenete et Camarón de la Isla.

Accompagnant Morente, Menese et Pansequito, Tomatito a eu l’occasion de perfectionner sa technique sous la tutelle de véritables maestros. En partageant la scène avec eux, Tomatito et ses talents de guitariste ont été placés entre de bonnes mains, ce qui lui a permis de perfectionner son talent avec la guitare flamenca.

Durant cette période, c’est la collaboration de Tomatito avec Camarón de la Isla qui s’est avérée la plus déterminante. Ce dernier est considéré par beaucoup comme le cantaor flamenco le plus influent de l’ère moderne.

tomatio + Camarón de la Isla
Camáron de la Isla et Tomatito

Depuis que Camarón est devenu « célèbre » en 1969 et jusqu’en 1977, il a enregistré un total de neuf albums accompagné par le légendaire guitariste flamenco Paco de Lucía. Vers la fin de cette période, Paco de Lucía s’engage davantage dans des engagements en solo et sa collaboration avec Camarón de la Isla diminue.

C’est à cette époque que Tomatito, à l’âge de 16 ans, a commencé à accompagner Camarón de la Isla à la guitare. Cette collaboration entre entre les deux artistes a duré 18 ans et s’est achevée en 1992, à la suite du décès prématuré de Camarón à l’âge de 41 ans.

Pendant cette période avec Camarón de la Isla, Tomatito a non seulement assuré l’accompagnement à la guitare des enregistrements de Camarón, mais aussi de ses prestations en direct.

Le dixième album de Camarón de la Isla sorti en 1979, « La Leyenda del Tiempo« , a été le premier dans lequel Tomatito a assuré l’accompagnement à la guitare flamenca.

Les musicologues d’aujourd’hui s’accordent à dire que cet album – bien qu’il ait reçu des critiques mitigées au moment de sa sortie – a été fondamental dans l’histoire de la musique flamenco. Il est souvent décrit comme l’un des pionniers du « nouveau flamenco« .

Après la sortie de « La Leyenda del Tiempo« , Tomatito a accompagné Camarón de la Isla sur huit autres albums – dont quatre avec Paco de Lucía. Tomatito a également fait une apparition sur l’album « Soy Gitano » de Camarón en 1989 qui a été enregistré avec l’Orchestre philharmonique royal.

Liste des albums de Camaron de la Isla avec Tomatito et Paco de Lucía en accompagnement à la guitare flamenca

  • Como el Agua (1981)
  • Calle Real (1983)
  • Vivire (1984)
  • Potro de Rabia y Miel (1992)

Liste des albums de Camarón de la Isla avec Tomatito comme seul accompagnateur de guitare flamenca

  • Te lo Dice Camaron (1986)
  • Flamenco Vivo (1987)
  • Camaron Nuestro (1994)
  • Paris 1987 (1999)

Participation de Tomatito en tant qu’invité

  • Soy Gitano (1989)

2) Comment les premières expériences de Tomatito ont influencé son style

L’implication artistique de Tomatito avec Camarón de la Isla a contribué à forger son style de jeu de guitare flamenco.

Cela ne veut pas dire que cela a limité le développement de son style. Comme l’a dit Tomatito, « C’est une musique qui est en mouvement continu, qui n’est pas statique« .

Tomatito et son fils sur un balcon durant le festival Flamenco on Fire 2018.
Tomatito et son fils sur un balcon lors du festival Flamenco on Fire 2018.

On ne peut nier l’influence de Camarón et de son « nouveau style flamenco ». Cela a permis à Tomatito de s’ouvrir à l’innovation musicale tout en connaissant et en respectant les racines du flamenco.

La sonorité de la musique de Tomatito est unique mais également fidèle aux traditions de la guitare flamenca. En effet, Tomatito porte un profond respet à la longue histoire et aux traditions du flamenco. Ainsi, Tomatito s’est ancré à la guitare flamenca tout en étant ouvert et réceptif aux autres styles musicaux.

3) « Rosas del Amor », le premier album solo de Tomatito

Le premier album solo de Tomatito a été « Rosas del Amor« . Il est sorti en 1987, alors qu’il collaborait encore avec Camarón de la Isla. Le premier titre de l’album s’intitule « Dedicado a Camarón« .

« Rosas del Amor » a offert au public l’essence de Tomatito. Avec cet album, José a mélangé différents genres pour aboutir à un mélange harmonieux unique. Dans ses créations musicales, on peut entendre du flamenco mais aussi du jazz traditionnel avec une influence franco-gitane.

Ressources Additionnelles :

L’influence du violoniste jazz Stéphane Grappelli et du guitariste jazz Django Reinhardt s’entend dans « Rosas del Amor« . Cependant, les huit thèmes de « Rosas del Amor » sont vraiment décrits comme originaux et nouveaux.

L’album a même été qualifié d’équivalent de « Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band » (des Beatles) pour la guitare flamenca. Tomatito osé innover sans tourner le dos à ses origines et aux racines du flamenco.

Le fait que Tomatito ait pu créer un tel chef-d’œuvre dès son premier album est une démonstration claire de son talent. Bien que Tomatito ait acquis une solide réputation avec cet album, il a continué à jouer avec Camarón lors de ses représentations sur scène.

4) Tomatito après la mort de Camarón de la Isla

Avant la sortie de « Rosas del Amor » – entre 1984 et 1986 – Tomatito avait déjà commencé ses premières expériences en tant que soliste. En témoignent sa participation à la IIIe Bienal de Arte Filamenco de Séville en 1984, aux festivals de la Cumbre Flamenca au Teatro Alcalá Palace en 1985 et au Vème Festival de Jazz de Madrid en 1986.

Tomatito
Image d’un reportage de 2 minutes sur Tomatito pour la télévision mexicaine – https://www.youtube.com/watch?v=V3T7lhJfjy4

Cependant, ce n’est qu’après la mort de Camarón de la Isla que Tomatito a commencé à sérieusement s’identifier comme soliste.

À partir de 1993, la carrière professionnelle de Tomatito a consisté à participer à de nombreux festivals de flamenco, à des concerts et à une multitude d’autres événements musicaux en Espagne, en Europe et dans le monde.

Aujourd’hui, Tomatito est souvent considéré comme l’un des meilleurs guitariste de flamenco par les fans et les critiques du flamenco.

5) La place de Tomatito dans l’industrie de la musique

Tomatito est universellement reconnu comme l’un des guitaristes de flamenco les plus talentueux. Cela l’a conduit à travailler avec des légendes musicales qui ne sont pas de son genre comme Frank Sinatra ou encore Elton John.

Dans le cas de Frank Sinatra, Tomatito se souvient d’une expérience « très agréable« . En 1993, Tomatito a fait la première partie de la tournée de Sinatra.

Frank Sinatra + Tomatito
Frank Sinatra et Tomatito

Dans une interview avec Hoy Los Angeles, Tomatito a parlé de son expérience avec Sinatra. « Je pouvais le voir me regarder sur le côté de la scène ; aussi, comme Camaron venait de mourir, il m’a présenté ses condoléances. Il a également déclaré que son expérience avec Elton John était similaire.« 

Depuis des années, des modèles de cordes de guitare flamenca Savarez sont commercialisés sous la signature de Tomatito.

6) L’approche de la guitare flamenca par Tomatito

L’approche de la musique de Tomatito est basée sur son passé, mais se projette toujours vers l’avant. Ce sentiment peut être résumé au mieux par la réponse de Tomatito donnée à un journaliste de Hoy Los Angeles en 2016 alors qu’il allat faire sa première représentation à Los Angeles.

Ils ont demandé à Tomatito s’il était prêt à faire des collaborations musicales en dehors de sa zone de confort. Il a répondu : « Le flamenco doit rester vivant, et pour cela il doit continuer à évoluer, donc il faut faire autre chose ». Tomatito poursuit « il faut tout faire, tant que c’est bien fait et avec cœur, parce que le beau est beau partout ».

Tomatito est devenu un maestro en développant sa musique flamenco organiquement tout en s’ancrant à ses racines.

TOMATITO - Poco visto por tangos
« TOMATITO – Poco visto por tangos » https://www.youtube.com/watch?v=kiQCkXwt3Ns

Lorsqu’un artiste comme Tomatito a eu la chance de jouer avec de vraies légendes, la tentation de devenir artistiquement arrogant ou prétentieux peut être présente. Malgré cela, son succès ne lui a jamais monté à la tête.

Tomatito fait une distinction importante dans la façon dont il aborde chaque performance – que ce soit en tant que soliste ou en tant qu’accompagnateur d’un chanteur. Il souligne que le guitariste de flamenco doit être tolérant. Que le rythme doit toujours être fixé par le cantaor.

Ayant également connu le succès en tant que soliste, Tomatito a fait des observations très intéressantes sur ce qu’il faut pour être un soliste de flamenco à succès. Il reconnaît l’importance d’avoir une structure pour les concerts, sans oublier qu’un spectacle de flamenco est toujours comme une nouvelle aventure. Chaque représentation est une expérience unique entre l’artiste et son public.

Selon les propres termes de Tomatito, « Même lorsque je joue quelque chose que j’ai créé moi-même, ce n’est pas toujours la même chose, chaque jour la musique est différente. Cela dépend aussi de l’humeur« .

7) Encore de belles expériences à vivre…

Le chemin qui attend Tomatito est plus lumineux que jamais : tournées internationales, représentations dans les festivals de flamenco… Tomatito continue d’illuminer la scène flamenca, satisfaisant ses fans et inspirant une nouvelle génération de guitaristes flamencos.

Il a atteint un stade de sa carrière où son talent, son style et sa présence transcendent les générations comme il le fait avec les genres musicaux. Non seulement il est l’un des meilleurs guitariste de flamenco, mais il est le principal ambassadeur de tout le genre.

Tout comme Tomatito a eu la chance d’être encadré par les géants du flamenco quand il était jeune, il est aujourd’hui le mentor de son propre fils, José del Tomate. Tous deux ont fait des tournées ensemble et ont captivé le public avec leurs concerts.

Tomatito est conscient de l’importance du sang jeune – tout comme son fils et d’autres – quand il s’agit de flamenco. Il a clairement indiqué dans de nombreuses interviews que « les jeunes sont l’avenir de la musique flamenco… la jeunesse est ce qui fait que tout va toujours bien… et je suis ravi de tout ce qui se passe aujourd’hui« .

S’il y a une phrase de Tomatito que tous les amateurs de guitare flamenca devraient garder à l’esprit, c’est bien celle-ci :

« Peu importe le nombre de choses que j’apprends dans la vie, je ne cesserai jamais d’ÊTRE flamenco. ».

Vivre ces mots et ne pas se contenter de les prononcer a amené Tomatito au sommet de son art. Cela a fait de lui d’un des plus grands icones de ce genre musical. L’art de la guitare flamenca est entre de bonnes mains avec Tomatito…


Sources :